Nous contacter

RELIABLE INNOVATION.
PERSONAL SOLUTIONS.

Global | 27 jui 2018

Innovation et action contre le changement climatique : la Banque européenne d'investissement finance la stratégie de R&D&i de Velatia avec 32,5 millions d'euros dans le cadre du « Plan Juncker »

 
  • L'accord permettra l'intégration de technologies numériques et l'accès à de nouveaux marchés
 
  • Les investissements seront réalisés jusqu'en 2020 et permettront la création d'emplois hautement qualifiés
 
  • Ce sera Ormazabal, l'entreprise de biens d'équipement électrique de Velatia, qui réalisera ces projets
 
 
La Banque européenne d'investissement (BEI) financera la stratégie d'innovation et de développement que Velatia promouvra dans le secteur électrique. La vice-présidente de la BEI, Emma Navarro, et le président de Velatia, Javier Ormazabal, ont signé un accord de financement de 32,5 millions euros, qui permettra l'intégration de nouvelles technologies numériques aux produits développés par les réseaux d'énergie électrique. La banque de l'UE a accordé ce prêt dans le cadre du Plan d'investissement pour l'Europe, connu en tant que « Plan Juncker ».
 
Le financement accordé par la BEI aidera la société à améliorer sa compétitivité face aux changements qui se produisent dans le secteur énergétique. Ormazabal promouvra des projets dans le domaine de l'automatisation et de la numérisation des réseaux électriques, ainsi que le développement de brevets et de produits lui permettant d'accéder à de nouveaux marchés et clients.
 
Le soutien du projet de R&D&i d'Ormazabal par la BEI aura également un impact environnemental positif, contribuant à l'atteinte des objectifs européens de décarbonisation du système énergétique. Concrètement, le projet permettra l'adaptation des réseaux de distribution électrique pour un mélange énergétique renouvelable et distribué, ainsi que l'électrification des transports. Ces objectifs seront atteints grâce au développement de technologies qui intégreront de nouveaux équipements électromécaniques et du matériel électronique, des systèmes de communication dotés de nouvelles solutions de cybersécurité, ainsi qu'un logiciel de gestion du réseau de distribution innovant.

Les investissements seront réalisés principalement dans les installations d'Espagne, de France et d'Allemagne.

L'accord signé aujourd'hui contribuera au maintien d'emplois hautement qualifiés, et à la création de nouveaux postes de travail dans le domaine de la R&D &i de l'entreprise.
Le prêt est soutenu par le Plan d'investissement pour l'Europe, qui permet à la BEI de financer des projets qui, de par leur structure ou leur nature, présentent une valeur ajoutée particulière et un profil de risque plus élevé.
 
« Ce prêt démontre le ferme engagement de la BEI à soutenir l'innovation dans les entreprises qui travaillent dans des secteurs hautement compétitifs et qui ont donc besoin d'investissements importants pour garantir leur avenir », a assuré la vice-présidente de la BEI, Emma Navarro, lors de la cérémonie de signature . « C'est pourquoi, nous sommes heureux de signer un accord, dont l'économie espagnole, ainsi que l'économie européenne bénéficieront, facilitant ainsi le développement de nouveaux produits dans le secteur de l'énergie électrique, qui lui permettront de gagner en compétitivité et de contribuer à l'action contre le changement climatique ».
 
« Notre engagement envers la R&D&i fait partie de l'ADN de Velatia et bien sûr d'Ormazabal. Nous faisons face à différents défis qui représentent à leur tour des opportunités, et c'est pourquoi, nous parions sur la numérisation et la durabilité en tant que signes distinctifs. Ainsi, les domaines de travail dans lesquels Ormazabal s'engage à travailler sont l'efficacité énergétique et le développement de technologies permettant d'atteindre les objectifs de décarbonisation fixés par l'Europe », a déclaré Javier Ormazabal, président de Velatia.
 
Financement pour la R&D&i
L'innovation et le développement de compétences sont des ingrédients fondamentaux, afin d'assurer une croissance durable et la création de postes de travail hautement qualifiés. Les deux jouent un rôle clé dans l'atteinte de la compétitivité à long terme. C'est pourquoi, le financement de l'innovation est l'une des grandes priorités de la BEI. En 2017, la banque de l'UE a fourni 13,8 milliards d'euros pour financer différents projets de R&D&i.
 
Seulement en Espagne, l'année dernière, la BEI a apporté 1,446 milliards d'euros pour soutenir les projets d'innovation des entreprises espagnoles. Ce chiffre implique une augmentation de 67 % par rapport à son activité dans ce secteur l'année précédente. Au total, le Groupe BEI a destiné 13 % de son financement en Espagne, afin de promouvoir la R&D&i des entreprises. 
 
La Banque européenne d'investissement (BEI) est l'institution de financement à long terme de l'Union européenne, dont les actionnaires sont ses États membres. La BEI fournit des financements à long terme à des projets d'investissement viables, afin de contribuer à l'atteinte des objectifs de la politique de l'UE.

Le Plan d'investissement pour l'Europe, connu sous le nom de « Plan Juncker », est l'une des priorités absolues de la Commission européenne. Il est axé sur la promotion des investissements pour créer des emplois et de la croissance par le biais d'une utilisation plus intelligente des ressources financières, en éliminant les obstacles à l'investissement, et en fournissant une visibilité et une assistance technique aux projets d'investissement.
 
Le Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS) est le principal pilier du « Plan Juncker » et fournit des garanties face aux pertes initiales, ce qui permet à la BEI d'investir dans d'autres projets qui comportent souvent un risque plus élevé. Des résultats concrets découlant du FEIS ont déjà pu être observés. Il est prévu que les projets et les accords, dont le financement a été approuvé dans le cadre du FEIS, mobilisent plus de 335 milliards d'euros d'investissements et soutiennent environ 611 000 PME dans les 28 États membres.